Recent Articles

Vient de paraître

Esculape et Hygie en Afrique. Recherches sur les cultes guérisseurs

Asklépios, Eshmun mais encore…….

Recherches sur Les dieux guérisseurs dans l'Afrique antique

Esculape assis au musée de Cherchel                                     A partir de Rome, le culte d’Esculape a gagné toutes les régions dominées par celle-ci. Des confins du Sahara à l’Ecosse et de l’Atlantique aux bords de la Mer Noire, on s’est adressé à Esculape, à Hygie, aux deux ensemble pour conserver ou rétablir sa […]

« Manus lanis occupate….. »

Des femmes dans le Maghreb antique [1]

Nourrices, femmes de chambre, cuisinières, masseuses, aides-coiffeuses, ravaudeuses, bouquetières et fleuristes, musiciennes, chanteuses ou danseuses, mais aussi sages-femmes, médecins, répétitrices et même grammairiennes, commerçantes, femmes d’affaires, exploitantes de grands domaines, prêtresses ou flaminiques, nombreuses ont été les femmes, dans l’Afrique romaine, à ne pas se contenter de filer la laine à la maison…

Bibliographie

Historienne, épigraphiste et archéologue, docteur d’État en Histoire ancienne (Le culte d’Esculape en Afrique, Université Paris IV-Sorbonne, 1995).

Elle co-dirige actuellement un projet de Catalogue des Inscriptions Latines de Maurétanie Sitifienne et dirige, dans le cadre du CRASC, un autre sur une monographie historique et archéologique d’Icosim-Icosium-El Djazair (Alger).

Siga

Takembrit (Wilaya d'Aïn Témouchent, Algérie)

  Le mausolée des Beni Rhénane D’après G. Vuillemot, CRAI, 108, 1964, p. 81.                                                                                                                                […]

Thamugadi, archéologie

TIMGAD (Algérie)

Un site archéologique inscrit depuis 1982 sur la liste du Patrimoine mondial